Cours de français pour allophones ?

stca Organisation de cours de mise à niveau en français pour étudiants allophones : pistes de réflexion

Pour un cégepien francophone, une faible maitrise de la langue française représentera manifestement un écueil dans son cheminement scolaire. Pour un élève non francophone, qu’il soit autochtone, canadien anglophone ou issu de l’immigration, cette difficulté devient un enjeu particulièrement crucial s’il veut réussir des études collégiales en français. Poursuivre la lecture de Cours de français pour allophones ?

La nouvelle orthographe

stca En plus de la nouvelle grammaire, vos étudiantes et vos étudiants maîtrisent peut-être aussi la nouvelle orthographe, qui concerne cette fois toute la francophonie à travers le monde.  Poursuivre la lecture de La nouvelle orthographe

Linguiste et professeur

Du linguiste en herbe au professeur de littérature.
Où il sera un peu question d’orthographe, du stalinisme et d’un grand polyglotte.
(Ce texte est conforme à la nouvelle orthographe, mais aucun mot rectifié ne s’y trouve.)

Je détiens un baccalauréat en linguistique. J’ai appris qu’il ne fallait pas tenir compte de la forme écrite du français . . . → Lire la suite: Linguiste et professeur

Le dictionnaire

Le dictionnaire (billet doux)

Au temps de mes études collégiales, alors que je me croyais férocement poète et étais, peut-être, poétereau, j’écrivais des vers, grattais la guitare, cherchais des rimes et faisais des chansons. Je m’exprimais avec une fougue approximative. Je dis : approximative. Je n’étais pas lecteur et craignais, moitié par paresse, moitié par pudeur, les petits groupes . . . → Lire la suite: Le dictionnaire